Home – Français

blue-trans1

Est-il trop tard pour empêcher l’humanité de s’autodétruire ? Non, nous pouvons construire notre avenir, nous inspirer des êtres vivants qui nous entourent et harmoniser nos valeurs et nos actions avec les impératifs écologiques. Mais nous devons tout d’abord prendre conscience que les questions d’ordre social, écologique et économique sont étroitement liées. Il ne peut y avoir de solution à l’une d’entre elles sans solution aux autres. ~ Jean-Michel Cousteau ~ Ocean Futures Society

Bienvenue sur le réseau de la Global Resource Bank ~ GRBnet

Le réseau de la Global Resource Bank évalue en écocrédits GRB (GRBe) la richesse de la Terre en termes de ressources naturelles. Le GRBe est une crypto-monnaie de crédit écologique qui permet aux personnes qui le perçoivent de subvenir à leurs besoins, de façon durable.

Le programme monétaire de la GRB

Tout le monde possède une action à la GRB. Les actionnaires de la GRB estiment la richesse de la Terre en ressources naturelles à six billiards de GRBe. La GRB convertit en écocrédits GRB les actifs en dollars américains. La réserve de GRBe alimente les comptes des actionnaires avec 50 écocrédits par jour pendant 20 ans. La GRB investit 1,5 billiard dans le renouvellement de l’écosytème et 250 mille milliards dans le réseau GRBnet. Le compte percevant les revenus en GRBe est crédité en cas de frais d’impacts sur les écosystèmes sur les comptes des actionnaires et comptes commerciaux, puis équilibre les écocrédits avec la réserve de GRBe pour maintenir la stabilité de l’économie internationale. L’impact moyen de l’actionnaire définit les frais liés à son compte, et l’impact de ses produits et services définit les frais liés au compte commercial. 2 % de l’apport en écocrédit de la GRB soutiennent le réseau GRBnet et 50 écocrédits par jour soutiennent les actionnaires à vie. Les actionnaires investissent 5 % de leurs revenus en GRBe dans le renouvellement des écosystèmes. La valeur des GRBe en ressources naturelles et les pourcentages de GRBe s’ajustent en fonction de l’apport des actionnaires. Après un an d’inactivité, les comptes GRBe sont reversés dans la réserve. La majorité choisit le gestionnaire de programme économique de la GRB.

Foire Aux Questions

Les ressources naturelles de la Terre constituent-elles la base d’une économie suffisante, durable et stable à l’échelle internationale ? Oui.

Pourquoi les GRBe ont-ils le pouvoir d’achat des dollars américains ? Sept milliards de personnes x 50 écocrédits par jour x 20 ans = 2,55 billiards ;1,5 billiard d’écocrédits est investi dans le renouvellement des écosystèmes et 250 mille milliards dans le réseau GRBnet. Il reste donc 1,7 billiards d’écocrédits dans le compte de réserve de GRBe.

7 milliards de personnes apportent-elles 350 milliards de la réserve en écocrédits de GRBe sur les marchés internationaux, tous les jours pendant 20 ans ? Oui.

Les dettes nationales, qui impliquent des intérêts, du travail, des taxes, des lois, des taux de change, des pénuries, de la pauvreté, de la pollution, des frontières, des frais de transfert, des sanctions, des armements et des guerres, sont-elles converties en monnaie écologique de la GRB ? Oui.

L’endettement constitue-t-il une entrave à la vie, à la liberté, à l’égalité, à la sécurité, à la paix, à la prospérité, à la coopération, à la communication, au libre échange, à la nature et à une économie internationale stable qui accorde de la valeur à la richesse en ressources naturelles de chacun ? Oui.

La réserve de GRBe permet-elle de rembourser les dettes nationales en échange de biens nationaux ? Oui.

Que deviennent les nations? Les nations se transforment en un réseau mondial d’éco-villages florissants.

Comment pouvons-nous augmenter nos richesses en ressources naturelles ? La lumière naturelle, l’énergie, l’air, l’eau, le sol, la nourriture, le logement, le climat et la vie croissent avec les investissements en GRBe dans les écosystèmes, la communication, la conservation, l’innovation, l’intégration, l’éducation, le désarmement, la science, la technologie, la santé, la paix, l’amour, l’art, la joie : autrement dit, la vie sur Terre.

Les investissements des actionnaires dans le renouvellement de l’écosystème restaurent-ils les régions polluées à l’état d’habitats naturels ? Oui.

Le réseau GRBnet convertit-il l’Internet en un réseau de télécommunications international gratuit et ouvert ? Oui.

Comment le programme monétaire de la GRB sécurise-t-il les écocrédits en libre échange ? Avec des technologies d’identification biométrique et de chaînes de blocs.

Les comptes commerciaux de la GRB sont-ils transparents ? Oui.

La GRB est-elle guidée par les apports de ses actionnaires ? Oui.

Références

Mother Earth News ~ Arthur Shaw s’exprime sur Copionics – La théorie de suffisance globale

Albert Einstein ~ Le nationalisme est une maladie infantile. C’est la rougeole de l’humanité.

Carlo Rovelli ~ RGrâce à la rationalité et l’instinct de collaboration, nous pourrons débarrasser notre planète des frontières, de la guerre, du patriotisme et de la pauvreté et nous partager le monde.

Monica Sjöö ~ TThe Great Cosmic Mother (La Grande Mère Cosmique) – La conscience fait partie de notre biologie.

John Lennon ~ Imagine all the people sharing all the world (Imagine tout le monde se partageant notre monde).

John Pozzi ~ Les actionnaires GRB partagent le monde.


Melika Pozzi-Blouin ~ melika.pozzi-blouin@grb.net